Albert Dupontel critique l’actu, l’école et la société : une analyse simple et directe de la fonction anxiogène et débilitante du déluge d’informations noires. Pas mieux.
Un bon départ pour amorcer une analyse constructive du journalisme, loin de ses déviances actuelles où le mensonge s’infiltre partout.

Le 25 juillet 2015 par Martin | Catégorie : 05 FORMATION, 06 INFO, décryptage, enfants, journalisme, médias, vidéo | Aucun commentaire

Exercice d’écriture en 1 heure : billet d’humeur ironique

L’ubuesque président ukrainien Alexander Lukaschenko est très frileux : un sein en hiver et le délicat potentat tremble. Alors, il échauffe la manifestante dépoilée. Il lui tondrait même la tignasse, disent les trois frivoles frictionnées lundi : elles ont osé déployer gorge et poumons au siège du KGB à Minsk. Mais Lukaschenko, fort émotif, craint la douceur mammaire. Sus au lolo nu ! crieraient ses poulets. Raides dans leur policière autorité, ils raflent les poules. Après 300 km en bétaillère, elles sont lâchées en forêt, déplumées du poitrail. Avec sévices offerts par la maison. Une coupe de cheveux notamment et friction du corps à l’essence. C’est gentil tout plein : il gèle à pierre fendre dans le décembre ukrainien.
Martin

Ukrainiens lolos

Notes de titre :
Manifestantes aux seins glacés pour le givré Lukaschenko
Le lolo qui fait trembler le petit Lukaschenko
Face aux lolos  givrés, coup de chaud pour Lukaschenko
Le 23 décembre 2011 par Martin | Catégorie : 02 ECRITURE PRO, 03 ECRITURE AFFINEE, 05 FORMATION, billet d'humeur, écrit web, journalisme, langage, vidéo | Aucun commentaire

« J’avoue, Monsieur, ce chiffre sent la tombe, 29% : Trois Français sur dix rebroussent chemin face au médecin. Pas la phobie de l’aiguille, non. La crainte de l’honoraire. Trop salé pour la bourse vide. Mais nous avons le pauvre élégant, en France. Il grelotte chez lui et il la ferme.
Invisible à la Sécu, absent de la salle d’attente, voilà sauvé notre honneur. Car si on le dénombrait dans la foule, le Français crasseux nous mettrait le rose aux joues, Monsieur. A cause de lui, voilà notre jolie réputation de santé tricolore derrière les Etats-Unis ! Il fait meilleur frissonner chez Disney.
En attendant, reprendriez-vous de ce refrain : Douce France, cher pays de mes vacances ?
- Certes oui, mais pourquoi faire ?
- Un suppositoire, Monsieur. »
Martin

Billet d’humeur rédigé pendant que mes stagiaires, journalistes de télévision, pondaient le leur, sur le blog d’exercices.
Le 4 octobre 2011 par Martin | Catégorie : 03 ECRITURE AFFINEE, 05 FORMATION, billet d'humeur, écrire sur internet, journalisme | Aucun commentaire

Par Martin BOHN

Ce courrier du condamné à mort Troy Davis m’a ému par sa profondeur. Il illustre ce que j’enseigne à bien des publics : La puissance d’un texte vient de la fidélité à votre parole intérieure. Celle de Troy Davis est puissante. Elle mérite d’être diffusée.


Ce noir américain a rédigé cette lettre en 2008, texte publié dix jours avant d’être tué sur décision judiciaire, jeudi 22 septembre à 5h08 (heure française). La « justice » états-unienne l’accusait d’avoir tué un policier blanc, crime qu’il a toujours nié. Ses derniers mots ont été pour la famille de ce policier, Marc MacPhail : « Je n’ai pas personnellement tué votre fils, votre père et votre frère. Je suis innocent. »
Les nombreuses péripéties judiciaires faisaient douter de sa culpabilité : aucune arme, aucune trace, sept témoins qui se sont rétractés en expliquant les pressions de la police pour les faire accuser Troy.

Troy Davis a appelé à poursuivre l’enquête pour qu’éclate un jour la vérité. Son avocat a dénoncé un « lynchage légalisé ».

Voici ma traduction du courrier de Troy Davis :

« Je veux remercier chacun de vous pour vos efforts à servir les droits de l’homme et la bonté humaine. Ces dernières années, j’ai vécu tant d’émotion, de joie, de tristesse sans jamais perdre espoir. C’est grâce à vous tous que je vis aujourd’hui. Je regarde ma sœur Martina,  et je m’émerveille de son amour pour moi et bien sûr je m’inquiète pour elle et sa santé. Mais elle est mon aînée et m’assure qu’elle n’abandonnera jamais son combat pour me sauver la vie et prouver mon innocence dans ce crime affreux.

Je sens votre chaleur

Quand je lis vos mails du monde entier, d’endroits que je n’avais jamais imaginé connaître jusqu’alors, de personnes aux langues, cultures et religions dont je peux seulement espérer voir la main tendue, je suis submergé d’une émotion qui m’emplit le cœur d’une joie débordante, à couper le souffle. Je ne trouve pas les mots pour dire la force que je reçois de vous tous. Elle solidifie ma foi et me montre sans cesse qu’il ne s’agit pas seulement d’une condamnation à mort, ni du cas Troy Davis : il s’agit d’une affaire de justice et d’esprit humain afin que triomphe la vraie Justice. Je ne peux pas répondre à toutes vos lettres, mais je les lis toutes. Je ne peux tous vous voir mais je peux imaginer vos visages. Je ne peux vous entendre parler mais vos lettres m’emportent aux confins du monde. Je ne peux pas vous toucher physiquement mais je sens votre chaleur chaque jour que je vis.

Je suis libre !

Alors merci, et rappelez-vous que je suis dans un lieu où l’exécution peut seulement détruire votre forme physique. Mais grâce à ma foi en Dieu, à ma famille et à vous tous, j’ai été libéré spirituellement. Peu importe ce qu’il advient dans les jours ou semaines prochaines. Ce mouvement pour abolir la peine de mort, obtenir une vraie justice, dénoncer ce système qui ne sait pas protéger l’innocent, doit être accéléré. Il y a tellement de Troy Davis ! Ce combat pour abolir la peine de mort ne sera pas gagné ou perdu par moi, mais par notre force à nous mobiliser et sauver chaque innocent en captivité autour du globe. Nous devons démanteler ce système injuste ville par ville, État par État, pays par pays. Je suis impatient de me tenir devant vous, peu importe que ce soit physiquement ou spirituellement, car un jour j’annoncerai : « Je suis Troy Davis et je suis libre ! »

Ne cessez jamais de combattre pour la justice et nous gagnerons ! »

Le 22 septembre 2011 par | Catégorie : 05 FORMATION, 06 INFO, décryptage, journalisme, sensible | 2 Commentaires

Quand Miss France présente son premier journal radio sans préparation, elle commet des erreurs de débutante. La vidéo mise en ligne le 15 janvier 2010 sur dailymotion  montre ainsi Malika Ménard  à l’antenne de I-télé La radio. Elle déchiffre tant bien que mal un texte simple, mais parfois maladroit pour l’oral. Elle bute sur les mots, lit d’un ton monocorde en mangeant des syllabes, ricane après s’être trompée comme une enfant timide qui voudrait bien faire. Le constat est simple : Les techniques d’écriture et de lecture radio constituent un métier. Malika le réalise en posant son casque à la fin du flash info, et soufflant sous le coup de l’émotion.

Conseil pédagogique pour Malika : travailler la diction, le placement de voix, la posture corporelle, la concentration, et répéter inlassablement ses écritures de texte… Avec du travail, pourquoi pas ? Tout s’apprend. Sauf être jolie.

Malika Ménard présente le flash info sur I-télé La radio



Le 17 janvier 2010 par | Catégorie : comment lire, journalisme, langage | 2 Commentaires